Alexandra VIEAU
Sophrologie - Psychologie intégrative / Métropole du Grand Nancy
Alexandra VIEAU
Sophrologie - Psychologie intégrative / Métropole du Grand Nancy

Conseils pour la prise en charge de la sophrologie par une mutuelle

Blog

La sophrologie fait partie des techniques thérapeutiques alternatives de plus en plus prisée par les Français. Non remboursée par la Sécurité sociale, elle peut être prise en charge par la mutuelle. De plus en plus d’assurances santé incluent même la sophrologie dans leurs garanties. Voici nos conseils pour mieux comprendre vos remboursements.

La prise en charge de la sophrologie par la mutuelle de plus en plus courante

La prise en charge de la sophrologie par la mutuelle reste une garantie recherchée par toute personne qui suit, ou désireuse de suivre, une telle thérapie comportementale cognitive. Conscientes que la sophrologie occupe une place importante pour les Français, les mutuelles sont de plus en plus nombreuses à enrichir leurs offres d’une telle couverture. En effet, les mutuelles viennent, par définition, combler certains manques de la Sécurité sociale. Elles offrent même de nouveaux remboursements possibles à leurs assurés santé, comme c’est le cas pour la sophrologie.

Quel remboursement attendre de la part de la mutuelle pour la sophrologie ?

Bien que le remboursement de la sophrologie par la mutuelle soit de plus en plus courant, le fonctionnement de la prise en charge peut varier selon les contrats. Pour savoir si vous bénéficiez d’une prise en charge de la sophrologie, voici quelques conseils à suivre :

  • Retrouver votre contrat de complémentaire santé où se trouve le tableau de vos garanties
  • Regarder la partie du tableau, nommée par la mutuelle, « médecines douces » ou « bienêtre »
  • Lire la liste des différentes techniques thérapeutiques alternatives (Ex : sophrologie, ostéopathie, chiropraxie, psychologue, podologue, acupuncture, …).
  • rechercher dans la liste le terme sophrologie.

Si le terme sophrologie n’apparaît pas, c’est que votre mutuelle ne prend pas en charge cette pratique.

Si la sophrologie apparaît dans la liste, vous devez alors identifier le montant de votre forfait.

La prise en charge forfaitaire de la sophrologie par la mutuelle

Les mutuelles proposent des forfaits dits « médecines douces ». Ils sont basés sur un montant annuel en euros ou sur un forfait limité en acte et en euros par acte. Si la sophrologie est incluse dans la liste de vos garanties, sachez que votre forfait s’applique à toutes les techniques thérapeutiques alternatives mentionnées dans votre liste de garanties. Il se déduit alors au fur et à mesure des demandes de remboursements que vous transmettez à votre mutuelle, toutes ces pratiques listées confondues. La déduction du forfait suit aussi un ordre chronologique jusqu’à atteindre son plafond ou ses limitations.

Voici l’exemple du décompte de Marc, à la suite de ses rendez-vous pris en charge au cours de la même année de validité de son forfait de mutuelle.

Marc a effectué :

  • 2 séances d’ostéopathie en janvier. Soit, 2 fois 55 €/séance ;
  • 3 séances de sophrologie, entre avril et septembre. Soit, 3 fois 60 €/séance.

Scénario 1 : Marc dispose d’un forfait de 175 € par an et sans limitation

La mutuelle de Marc lui a remboursé 110 € en ostéopathie pour ses 2 séances effectuées avant qu’il consulte un sophrologue. Il lui restait alors 65 € de forfait pour la sophrologie. La première séance de sophrologie, au tarif de 60 €, lui a été intégralement remboursée. Il a aussi transmis la facture de sa seconde séance à sa mutuelle et a obtenu 5 € de remboursement. Son forfait a atteint son plafond et il a pris à sa charge le reste des frais liés à son suivi en sophrologie.

Scénario 2 : Marc dispose d’un forfait limité à 4 séances par an et à 45€ par séance

Ici Marc ne peut pas se faire rembourser plus de 45 € par séance et est limité à 4 séances par an. Avant de se rendre chez le sophrologue, il avait déjà transmis les 2 factures de l’ostéopathe à sa mutuelle qui lui avait remboursé le montant plafond de 45 €, à chaque fois. Sa mutuelle lui a donc remboursé 90 € pour ses 2 premières séances de sophrologie (45 € par séance) et la troisième séance ne rentrait pas dans son forfait.

 

Avant de vous quitter, retenez que pour bénéficier d’une prise en charge de la sophrologie par la mutuelle, vous devez demander une facture à votre sophrologue. Vous devez ensuite la transmettre à votre mutuelle et vous serez remboursé du montant correspondant à votre garantie sous quelques jours. Certaines mutuelles examinent aussi les certifications des sophrologues.

En passant par ses services, sachez qu’Alexandra VIEAU, sophrologue à Nancy et ses environs remet systématiquement une facture en bonne et due forme qui vous permet de prétendre à un éventuel remboursement.

Source :

https://bonne-assurance.com/mutuelle/besoins/medecine-douce/sophrologie/


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.